Allergies : à l’intérieur aussi

Site proposé par l'Association Asthme & Allergies
et soutenu par le laboratoire Stallergenes

Les animaux domestiques

— © Stallergenes

En quelques mots…

Chats et chiens, lapins et autres rongeurs, poissons, oiseaux… la France compte de plus en plus d’animaux domestiques. Ils sont plus de 60 millions et sont présents dans 1 foyer sur 2.

Les allergènes d’animaux sont contenus dans leurs phanères (salive et poils). Le poil de chat est l’allergène le plus commun… alors que 10 millions de chats vivent dans nos foyers.

3% de la population française est allergique aux animaux de compagnie¹.

Urine, larmes ou encore squames (pellicules) sont également porteurs d’un potentiel allergisant chez les félins. Pour les rongeurs (cobaye, hamster, souris, rat et lapin), les allergènes se situent majoritairement dans les urines.

Ces allergènes d’animaux peuvent entrainer deux types d’allergies :

    • respiratoire : rhinites, conjonctivites et crises d’asthme ;
    • de contact : urticaires et majoration de l’eczéma atopique préexistant.

Où les trouve-t-on ?

  • Dans toute la maison
  • Sur les vêtements
  • Dans l’alimentation des poissons en aquarium

Un appartement où un animal a vécu par le passé peut conserver des allergènes en suspension dans l’air pendant plusieurs mois.

Comment s’en prévenir ?

  1. Éviter les contacts avec les animaux domestiques tels que le chat et leur interdire l’accès aux chambres et au salon.
  2. Laver régulièrement l’animal, idéalement une fois par semaine, ou au minimum passer un gant humide sur son pelage.
  3. Brosser les animaux en extérieur.
  4. Brosser les habits.
  5. Fermer hermétiquement les boîtes d’aliments pour poissons.


¹ Stallergenes, « Allergies aux animaux de compagnie ? »