Allergies : à l’intérieur aussi

Site proposé par l'Association Asthme & Allergies
et soutenu par le laboratoire Stallergenes

Les Composés Organiques Volatils (COV)

En quelques mots…

Les COV sont des substances chimiques qui s’évaporent plus ou moins rapidement à la température ambiante.  Leur nombre et leur niveau de concentration sont plus importants dans les intérieurs que dans l’environnement extérieur. On les retrouve en effet dans de nombreux objets de la vie quotidienne.

500 COV différents, à minima, on été détectés dans l’air intérieur, dont le formaldéhyde.

Il s’agit de l’un des principaux facteurs aggravants de l’asthme. Ils ont également un impact sur les symptômes cutanés, nasaux, oculaires et respiratoires en général. Par ailleurs, certains collyres, produits cosmétiques ou produits ménagers peuvent entraîner une conjonctivite ou un eczéma sec des paupières en lien avec d’autres manifestations allergiques chroniques (acariens et animaux de compagnie).

Où les trouve-t-on ?

  • Meubles en bois aggloméré neufs
  • Colles, peintures, vernis, laques, cires
  • Produits ménagers, décapants pour le four
  • Désodorisants, encens, bougies parfumées, parfums d’ambiance, papier d’Arménie
  • Produits de beauté
  • Ordinateurs et imprimantes

Comment s’en prévenir ?

Les produits de décoration, de revêtement et de construction (colles, peinture, vernis, carrelage…)

  1. Privilégier le carrelage et les parquets en bois massif. Les autres revêtements peuvent libérer du formaldéhyde soit lors de la pose, en raison de la colle utilisée, soit lors de la vitrification.
  2. Préférer les peintures alkydes en émulsion (peintures à l’eau) et les peintures à la chaux. Ne pas mettre de peintures d’extérieur à l’intérieur.
  3. Respecter les modes d’emploi des produits utilisés.
  4. Aérer très largement lors des travaux et quotidiennement par la suite. Ne pas dormir dans la pièce pendant au moins une semaine après la fin des travaux.
  5. Choisir des matériaux à faible émission de COV et avec le moins de pictogrammes de prévention.

Les produits d’entretiens

  1. Limiter le nombre de produits d’entretien utilisés et privilégier les produits simples : vinaigre blanc, bicarbonate de soude, savon de Marseille, eau de Javel. L’eau de Javel doit toujours être utilisée à froid, diluée et ne doit pas être mélangée à d’autres produits. Attention aux quantités et à la fréquence d’utilisation de l’eau de Javel car le chlore est irritant pour les bronches.
  2. Choisir les produits avec le moins de pictogrammes de prévention.
  3. Ne pas mélanger les produits et respecter la température d’utilisation.
  4. Le produit peut même être remplacé par des chiffons en microfibres.
  5. Ne pas balayer. Utiliser une serpillère et un aspirateur avec un filtre HEPA (Haute Efficacité pour les Particules de l’Air).
  6. En dehors de toute utilisation, s’assurer de l’étanchéité de l’emballage des produits d’entretien et éviter d’en stocker plus que nécessaire.

Les aérosols et les parfums d’intérieur

  1. Ne pas les utiliser.

Les meubles en bois aggloméré

  1. Éviter d’en acheter.
  2. Ouvrir le carton contenant un meuble neuf en bois aggloméré sur le palier ou à l’extérieur, jeter le carton d’emballage et laisser le meuble s’aérer dans un emplacement bien ventilé, au minimum 15 jours.
  3. Préférer un mobilier massif et éviter les meubles en panneaux de particules recouverts de placages et vernis.

Focus

L’étiquetage des COV

Le gouvernement vient d’instituer l’étiquetage des COV dégagés par les produits de décoration et de construction. L’étiquette indique désormais le niveau d’émission, classé de A+ (très faibles émissions) à C (fortes émissions), afin d’aider à la décision d’achat.