Allergies : à l’intérieur aussi

Site proposé par l'Association Asthme & Allergies
et soutenu par le laboratoire Stallergenes

Questions - Réponses

Symptômes et conséquences

Bonjour, je fais de la conjonctivite allergique associée à l’œil sec; le phénomène se produit dès que le niveau de pollution atmosphérique dépasse 1 certain seuil, ce qui est le cas en île de France. La conjonctivite allergique à la pollution à l’ozone et aux particules fines se soigne t’elle? Est-il prévu de sensibiliser l’opinion aux pics de pollution en ile de France et ailleurs ?

— proposée par Sandra

La conjonctivite liée à la pollution n'est pas un phénomène allergique mais irritatif. En cas de pic de pollution, il faut protéger la conjonctive avec des larmes artificielles.
Infos sur la pollution : http://www.airparif.asso.fr/

Conjonctive allergique confirmée par un ophtalmologue (collyre zalerg+lubrifiant oculaire au quotidien depuis 3 ans), test chez un allergologue négatif pour toutes substances "habituelles" (lait, acariens....); le test n'existe pas pour la pollution à l'ozone et aux particules; depuis 5 jours: yeux rouges, gonflés, très douloureux, paupières gonflées, irritation de la peau des paupières, fatigue; je prends 1 antihistaminique en vente libre depuis 4 jours, pas d'amélioration; que faire? merci d'avance

Re-bonjour. Il est important que vous retourniez rapidement consulter votre ophtalmologue. En effet, les conjonctivites peuvent avoir des causes diverses et lui seul pourra prescrire les traitements locaux adaptés à votre cas et surveiller les effets des médicaments.

Je vous remercie; à la dernière consultation mon ophtalmo m'a conseillé d'aller habiter au bord de l'océan, une solution radicale pour ne pas souffrir de la pollution extérieure mais peu envisageable pour le moment! mon prochain rendez vous étant en septembre, je vais sûrement aller aux urgences ophtalmologiques; merci de diffuser le site d'air paris que je connais bien, le seul à "alerter"; bonne continuation

Vous avez avez raison d'aller consulter aux urgences ophtalmologiques. Merci pour vos encouragements et bon courage !

Dans la même rubrique