Allergies : à l’intérieur aussi

Site proposé par l'Association Asthme & Allergies
et soutenu par le laboratoire Stallergenes

Tous concernés ?

Aujourd’hui, 1 Français sur 4 est allergique. La part de la population française sujette aux allergies n’a cessé d’augmenter durant les dernières années, et cette proportion devrait s’accentuer dans les années à venir. La fréquence des maladies allergiques (asthme, rhinite, conjonctivite…) a doublé entre 1980 et 2000. Famille, amis, proches : elles nous concernent tous, et jusque dans notre lieu de vie.

Une prédisposition familiale

Ces affections touchent d’abord celles et ceux qui ont une prédisposition génétique – on parle alors de « terrain atopique ».

40 à 60% de risques d’être atopique en cas de parents présentant une atopie.

5 à 10% de risques d’être atopique en cas de parents non atopiques.

Une aggravation ces dernières années

Mais les allergies peuvent concerner tout le monde, leur développement étant par ailleurs aggravé par le tabagisme actif ou passif, par la pollution ou par les surinfections virales. Nourrissons, enfants, adultes et même seniors peuvent développer une allergie. Chez les plus jeunes, la succession de certains signes permet d’identifier très tôt un terrain atopique. C’est ce qu’on appelle la marche de l’allergie.

Beaucoup de personnes sont exposées à un environnement favorisant des risques d’allergies, et certaines même subissent des gênes au quotidien. Mais peu cherchent la cause de leur affection dans leur environnement immédiat… Il existe pourtant des gestes simples et efficaces pour limiter le développement des allergènes en entretenant la qualité de son air intérieur. Ils se montreront d’autant plus pertinents si ils sont mis en œuvre précocement.